logo

Chronologie

Chronologie

1900

19e siècle – Systèmes pneumatiques

19e siècle – Systèmes pneumatiques
En 1867, lors de la foire de l’American Institute à New York, Alfred Ely Beach a démontré le déplacement de 12 passagers dans un véhicule se déplaçant dans un tube de 30 m de long et 1,8 m de diamètre.

 

Puis, en 1869, la Beach Pneumatic Transit Company de New York a secrètement construit une ligne de métro pneumatique de 95 m de long et 2,7 m de diamètre sous Broadway, pour démontrer les possibilités de ce nouveau mode de transport.
1910

Années 1910

Années 1910

Les trains à vide ont été décrits pour la première fois par le pionnier américain des fusées, Robert Goddard, en 1904, puis un premier modèle fut construit par le professeur russe Boris Weinberg en 1909.

1997

1997 – ET3

1997 – ET3
Concept de transport mondial utilisant des capsules transportant des passagers circulant dans des tubes sous vide complet et utilisant la technologie maglev pour la propulsion et la lévitation.

 

L’objectif d’ET3 est de concéder la licence de la technologie à des constructeurs potentiels. En 2016, plus de 380 licences avaient été vendues dans 22 pays différents, dont la Chine, où ET3 prétend que plus d’une douzaine de licences ont été vendues.
2000

Années 2000 – Swissmetro

Années 2000 – Swissmetro
Swissmetro était un projet de train à sustentation magnétique souterrain pour la Suisse. Il a été proposé par Marcel Jufer de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne.

 

Malheureusement, La société Swissmetro SA a été mise en liquidation le 20 novembre 2009 faute de soutien. Il était prévu que le futur métro utilise la sustentation électromagnétique et des tunnels à basse pression, afin d’atteindre une vitesse maximale  d’environ 500 km/h.
2011

2011 – Institut coréen de recherche ferroviaire – Hyper Tube

2011 –  Institut coréen de recherche ferroviaire – Hyper Tube
Depuis 2011, l’institut coréen de recherche ferroviaire (KRRI) développe un concept de transport visant des vitesses de 1000 km/h, et appelé Hyper Tube.

 

KRRI dépend du ministère coréen des Sciences. Plus de 500 employés travaillent sur la sécurité ferroviaire, le chemin de fer à grande vitesse, le transport “vert” et le métro.
2013

2013 – Elon Musk – Hyperloop

2013 – Elon Musk – Hyperloop
En 2013, l’entrepreneur Elon Musk présente l’hyperloop, un concept de train sous vide, dans le document alpha.
Ce document, publié par SpaceX, présente les différentes fonctions, l’infrastructure, et coûts d’un système hyperloop.

 

Selon le document alpha, les pods accéléreraient progressivement jusqu’à atteindre leur vitesse de croisière à l’aide d’un moteur électrique linéaire, et léviteraient au-dessus du tube grâce à de l’air comprimé. Les pods se déplaceraient au sein de tubes au-dessus du sol sur des colonnes ou sous-terre dans des tunnels en fonction de la géographie de la ligne et afin d’éviter les passages à niveau.
2014

2014 – Premières entreprises hyperloop

2014 – Premières entreprises hyperloop
Hyperloop Transportation Technologies, également connu sous le nom de HyperloopTT, est une entreprise américaine formée en utilisant une approche de collaboration participative (un mélange de collaboration d’équipe et de crowdsourcing) pour développer un système de transport basé sur le concept hyperloop, présenté par Elon Musk en 2013.

 

Virgin Hyperloop One (anciennement Hyperloop Technologies et Hyperloop One) est une entreprise américaine de technologie des transports qui travaille à commercialiser le concept de technologie à grande vitesse appelé hyperloop. La société a été créée le 1er juin 2014 et réorganisée et renommée le 12 octobre 2017.
2015

2015 – TransPod

2015 – TransPod
En 2015, TransPod est fondée par Sébastien Gendron, un ancien ingénieur de l’industrie aérospatiale, et le Dr. Ryan Janzen, physicien de l’Université de Toronto.

 

Le système de tubes TransPod est distinct du concept d’hyperloop proposé par le livre blanc Hyperloop Alpha d’Elon Musk. En effet, plutôt que d’utiliser de l’air comprimé, le système TransPod utilise une technologie propriétaire issue de la physique des champs électromagnétiques pour assurer stabilité, lévitation et propulsion. La technologie est située sur le pod plutôt que sur l’infrastructure pour maintenir le coût de l’infrastructure aussi bas que possible afin de proposer une meilleure rentabilité.
2017

2017 – Compétition SpaceX et autres sociétés

2017 – Compétition SpaceX et autres sociétés
Suite à l’initiative d’Elon Musk visant à promouvoir le concept d’hyperloop à travers un concours universitaire annuel, 3 équipes d’étudiants ont décidé de lancer leur propre start-up après avoir participé à l’événement. Il existe désormais 3 autres sociétés européennes développant une technologie de transport par tube:

 

     Zeleros en Espagne
     Hardt Hyperloop aux Pays-Bas.
     HyperPoland en Pologne

 

En 2018, TransPod, Hardt, Zeleros et HyperPoland ont signé un partenariat pour établir une approche commune concernant la réglementation du transport par tube par l’Union européenne.
2020

2020 – Démonstrateur technologique TransPod

2020 – Démonstrateur technologique TransPod
TransPod développe une nouvelle technologie de transport par tube et se positionne au-delà du concept «hyperloop» tel qu’introduit par SpaceX, ainsi que des conceptions concurrentes en cours de développement. Les innovations brevetées de TransPod améliorent considérablement l’efficacité du système tout en réduisant considérablement le coût de construction d’une ligne.

 

Après avoir testé les sous-systèmes par le biais de simulations assistées par ordinateur et de prototypes de laboratoire, les équipes de TransPod sont maintenant prêtes à commencer une série de tests physiques sur l’ensemble du système intégré et à présenter un démonstrateur technologique pour expliquer le fonctionnement du système TransPod.