logo

Site d’essai à Droux

  • Site d'essai TransPod à Droux

Description du projet

Vue aérienne

L'objectif de ce projet est la construction d'un centre de recherche visant à accélérer le développement de la technologie TransPod. Le projet suivra un plan de construction en 3 phases. Tout d'abord, un tronçon de 1 km sera construit à côté d'un bâtiment de maintenance. Ensuite, la ligne sera prolongée jusqu'à 2,4 km. Enfin, un mécanisme d'aiguillage sera installé.

Ce projet visera à tester et à démontrer un prototype du système de transport TransPod et de ses composants internes. Une fois la phase de test terminée, le prototype sera prêt à être commercialisé avec ses systèmes internes.

Infrastructure

Ce centre de démonstration sera composé d'un bâtiment de maintenance et d'un tube en acier de 2.4 km. Le tube aura un diamètre de 2 m et sera utilisé pour tester le prototype de TransPod à des vitesses très élevées. L'installation sera construite sur un terrain public mis à disposition par la ville de Droux en France. Le permis de construire pour la première phase du projet a été approuvé en février 2019. Le bâtiment accueillera 20 ingénieurs et chercheurs et impliquera l'Université de Limoges pour mener des travaux de démonstration.

Comme indiqué sur le schéma SK 102 (ci-dessous), la piste d'essai sera composée d'un tube en acier de 2 m de diamètre soutenu par des berceaux en acier et des piliers en béton tous les 25 m. La structure sera légèrement surélevée de 1 m au-dessus du sol. Un vide partiel sera créé à l'intérieur du tube avec un ensemble de pompes à vide pour réduire la traînée du véhicule. Des joints de dilatation (comme indiqué dans SK 001) seront installés pour gérer l'expansion thermique de la structure tout en évitant les fuites d'air.

Vehicule de test

Vue générale Vue générale Coupe transversale Coupe transversale Vue de côté Vue de côté Vue du haut Vue du haut

Le véhicule d'essai sera équipé de tous les principaux sous-systèmes de TransPod et sera capable d'atteindre des vitesses allant jusqu'à 600 km/h, soit plus que le record de vitesse actuel détenu par le TGV français. Le véhicule fonctionnera dans un environnement à basse pression afin de réduire la friction de l'air et d'atteindre une efficacité plus élevée que les trains à grande vitesse.

Les premiers systèmes qui seront testés à grande vitesse seront la transmission de puissance et les moteurs linéaires. La réussite de ces tests à grande vitesse aura un impact fondamental sur l'analyse de rentabilité du système TransPod et accélérera le développement technologique.

Bénéfices économiques

Ce projet aura un impact direct, indirect et induit de 41,84 M € sur l'économie nationale dont 29,05 M € sur l'économie de la Haute-Vienne. L'objectif est de soutenir les investissements publics / privés, en engageant des acteurs comme EDF et l'Union européenne et en profitant des partenariats européens et canadiens.

Le site améliorera l'attractivité économique locale en créant 134 emplois pendant les phases de construction, et
plus de 20 emplois directs permanents à TransPod France et à l'Université de Limoges.

L'ensemble du projet vise à terme à stimuler la croissance localement en attirant industriels, startups et
les visiteurs d'un centre dédié à la mobilité, préparant la compétitivité de demain et stimulant l'écosystème entrepreneurial.